• Français

Foie et reins, la détox des émonctoires

Par 21 février 2020février 24th, 2020Vivre mieux

Le bien-être dépend étroitement du bon fonctionnement de nos émonctoires, notamment foie et reins. Quand nos fonctions d’élimination sont débordées par une alimentation trop riche et déséquilibrée, ces organes se fatiguent et fonctionnent au ralenti. La solution : une cure détox qui draine les émonctoires et insuffle une nouvelle énergie !

Le rôle des émonctoires

Notre corps est doté d’organes spécialisés dans l’élimination qu’on appelle émonctoires.  Leur rôle consiste à filtrer le sang pour en prélever les toxines, puis à éliminer celles-ci. Ces émonctoires sont les premiers organes à faire les frais d’une mauvaise alimentation ou d’une mauvaise hygiène de vie.  C’est souvent le cas au sortir de l’hiver, saison synonyme de fêtes et d’excès alimentaires. Il est alors judicieux d’aider notre foie et nos reins avec une cure détox des émonctoires !

Fort heureusement, il existe des moyens naturels pour stimuler ces émonctoires afin qu’ils retrouvent leur rythme de travail normal. Le drainage des émonctoires se fait à l’aide d’aliments spécifiques (ou de leur jus), de plantes médicinales sous forme d’infusions et d’une activité physique. Pour être efficace, une cure de détoxication doit durer 2 à 3 semaines au minimum. Au cours d’une telle cure, il est recommandé de ne pas stimuler plusieurs émonctoires à la fois.

Drainer le foie

Le foie est l’émonctoire le plus important car le plus sollicité. Il a des capacités supérieures aux autres organes pour éliminer les toxines, il neutralise aussi les métaux lourds. Le foie est donc une vraie centrale d’épuration !

Pour le soulager, il faut supprimer ou diminuer drastiquement : les plats préparés et produits industriels contenant trop d’additifs, le sucre raffiné sous toutes ses formes, les boissons gazeuses et sucrées, l’alcool. L’idéal est de consommer des fruits et légumes à chaque repas, accompagnés, une seule fois par jour, de poisson ou de viande blanche bio. Privilégiez un mode de cuisson doux (vapeur, étouffée).

Parmi les principales plantes qui ont une action favorable sur le foie et la vésicule biliaire, on trouve : le radis noir, le romarin, l’artichaut (feuilles), la chicorée sauvage, la fumeterre, le pissenlit. Appliquer une bouillotte chaude sur le foie, chaque soir, pour favoriser son travail peut s’avérer bénéfique. De même que la prise d’une tisane pour le foie, judicieux mélange de 6 plantes qui aident à soutenir sa vitalité.

Lire aussi notre article : Nettoyer son foie de façon naturelle

Aider les intestins

Soutenir et reposer le foie lui permet de s‘auto-nettoyer. Les déchets traités par le foie sont ensuite évacués dans les intestins, via la bile. Les toxines ainsi évacuées peuvent causer une fragilisation de la flore intestinale et des perturbations du transit…  En période de détox, on a donc aussi intérêt à soulager les intestins, en privilégiant les légumes cuits et surtout les fibres solubles. A cet égard, le psyllium constitue une aide naturelle précieuse. Très riche en mucilages, il régule la teneur en eau des selles et facilite le transit. Assurez-vous simplement de boire suffisamment lors de la prise de psyllium.

Soutenir la fonction rénale

Les reins filtrent et évacuent les déchets circulant dans notre sang. Filtrant 120 ml de sang par minute, ils constituent des émonctoires de premier plan. Parmi les principales plantes ayant une action positive sur les reins, on peut citer : la reine des près, le chiendent, l’aubier de tilleul, le pissenlit, la bruyère, la piloselle, la prêle, les pédoncules de cerises.

Côté assiette, on commence par limiter le sel, qui freine l’élimination des déchets par voie rénale et augmente les risques d’hypertension artérielle.  Attention, le sel se cache aussi dans les assaisonnements (sauce soja), les charcuteries, chips et biscuits apéritifs ! Pour éviter de fatiguer nos reins, il faut tout d’abord éviter les protéines animales. Parallèlement, on fera le plein de fruits et légumes à faible teneur en potassium et riches en antioxydants. Profitez des crucifères (brocoli, choux, cresson…), des laitues, oignons, carottes, concombres, aubergines, haricots verts, poivrons, bananes et citron.

Enfin, on n’oubliera pas de boire entre les repas pour aider à l’hydratation et donc à l’évacuation de l’urine. L’eau et les tisanes (à l’instar de notre tisane dépurative pour les reins) restent les plus efficaces des draineurs.

Bouger régulièrement

En période de détox, il est déconseillé de fatiguer l’organisme avec des séances de sport intenses. Mais une activité physique régulière est bénéfique. Elle favorise les mouvements des liquides dans le corps et aide à l’évacuation des toxines. L’exercice permet aussi de réduire la pression artérielle, ce qui diminue le risque de développer une maladie rénale.

La bonne fréquence ? Au moins 30 minutes par jour (ou 45 minutes 3 fois par semaine). Inutile de s’inscrire à la salle de sport : la marche rapide, le vélo, la natation et le yoga font très bien l’affaire.

 

Sylvie Lépinay

Rédaction : Sylvie Lépinay

chez Nature & Partage.

Laisser un commentaire