• Français

L’emballage éco-responsable, une nécessité

Par 22 février 2021février 23rd, 2021Vivre mieux

Les consommateurs, de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux, sont nombreux à remettre en question les emballages traditionnels. Cette évolution influence leur décision d’achat et façonne par conséquent les nouvelles tendances en termes de packaging. Plus qu’une option, l’emballage éco-responsable est une démarche éthique et nécessaire qui doit guider nos choix au quotidien.

L’emballage éco-responsable plébiscité

Bien qu’indispensables, les emballages constituent une source de déchets considérable, nocive pour l’environnement et surtout les océans. Les piluliers en plastique issu du pétrole, ressource non renouvelable et dont l’extraction est très polluante, mettent ainsi plus de 4 siècles à se dégrader ! L’emballage classique a un impact négatif avéré sur les écosystèmes et potentiellement sur la santé humaine.

Face à cette prise de conscience, les consommateurs se détournent peu à peu des packagings traditionnels. Aujourd’hui, le boom du marché de l’éco-emballage est tel qu’il pourrait atteindre 440 milliards de dollars d’ici 2025 : un bénéfice réel pour l’environnement !

D’autant que les alternatives naturelles au plastique ne manquent pas : amidon de maïs, sucre de canne, algue ou encore fibre de roseau.

Biodégradable, recyclable, compostable… quelle différence ?

Les emballages biodégradables sont des emballages qui se décomposent en moins de 6 mois grâce aux micro-organismes présents dans la nature. Cela concerne de nombreuses matières dont le carton, le papier, le bois, le bambou, la fibre de canne, l’amidon de maïs, etc. Même s’ils peuvent fournir des minéraux aux différents sols, l’objectif ne consiste pas à les utiliser comme fertilisant.

Les emballages recyclables peuvent subir un traitement afin d’être réutilisés. La matière recyclée permet soit de créer un nouvel emballage identique, soit de fabriquer un autre objet. Quasiment toutes les matières peuvent être recyclées de nos jours : carton, papier, plastique, verre… Mais le recyclage du verre, par exemple, reste très énergivore. De par son poids et son encombrement, son transport nécessite aussi une grande quantité d’énergie.

Un emballage compostable peut se transformer en compost en moins de 3 mois, dans un environnement contrôlé de compostage industriel. Ce compost biologique utilisable pour les terres agricoles évite de recourir aux engrais chimiques, hautement toxiques pour l’environnement.

Un emballage peut être à la fois biodégradable et compostable s’il respecte les 2 critères : se désintégrer dans la nature en moins de 6 mois et se désintégrer dans un environnement contrôlé pour le compost en moins de 3 mois.

QU’EST-CE QU’UN EMBALLAGE ÉCO-RESPONSABLE ?

Un emballage parfaitement écologique doit :

  • être sans danger et sain pour les individus et les communautés tout au long de son cycle de vie ;
  • répondre aux critères actuels en matière de performance et de coût ;
  • être fabriqué en utilisant des technologies de production propres, selon les meilleures pratiques ;
  • être physiquement conçu pour optimiser l’utilisation de la matière et de l’énergie ;
  • pouvoir être récupéré de manière efficace et utilisé dans des cycles biologiques et/ou industriels fermés.

Soigner le contenant autant que le contenu

Focalisé sur la qualité des produits, le secteur des compléments alimentaires a souvent occulté l’impact environnemental des emballages. De trop nombreux compléments alimentaires, qu’ils soient certifiés bio ou non, sont encore commercialisés dans des emballages non recyclables ou en plastique issu de la pétrochimie.

Or la notion du développement durable devrait s’appliquer autant au contenu qu’au contenant. Pour le respect de notre santé et de celle de notre planète, Nature & Partage s’est engagée depuis 2020 dans une démarche éco-responsable en renouvelant tous ses packagings.

Le psyllium bio en sachets kraft éco-responsable

Nouveaux sachets kraft éco-responsable…

Débutée en 2020 avec la gamme psyllium bio, la refonte de nos packagings se poursuit cette année pour tous nos compléments et produits en poudre. Ces derniers sont désormais conditionnés en sachets kraft éco-responsable. Éco-conçus, ces packagings consomment moins de matière et deviennent bien plus simples à recycler.

Le système de fermeture Zipgrip® participe à la préservation du produit et de ses arômes dès sa première ouverture. Le consommateur peut ainsi fractionner le produit à sa guise afin d’éviter le gaspillage alimentaire. Produit dans des usines françaises, le Zip Zipgrip® est 100% monomatiere, 100% recyclable et apte au contact alimentaire.

 Et flacons zéro pétrole !

Notre entreprise a également fait le choix de remplacer ses piluliers en plastique par des flacons en matière végétale.

A partir de mars 2021, nos flacons de compléments alimentaires sont zéro pétrole, en matériau 100% végétal issu de la canne à sucre et compostables. La qualité des ingrédients a toujours été un critère essentiel dans la formulation de nos produits ; la qualité de l’emballage revêt désormais la même importance !

Nos flacons en bioplastique à base de canne à sucre sont issus de ressources renouvelables. Par ailleurs, la culture de la canne à sucre pour ces emballages n’entraine pas de privation alimentaire, comme c’est le cas avec les biocarburants. Elle ne se substitue pas aux cultures vivrières et ne participe pas à la déforestation.

Cette culture à faible impact sur l’environnement (très faible besoin en eau notamment) offre pourtant à nos flacons des propriétés similaires au plastique traditionnel. Enfin, nos flacons sont compostables industriellement.

L’emballage éco-responsable a une forte incidence sur la réduction des émissions de CO2. A titre d’exemple, on produit 200 000 tonnes de plastique à partir de la canne à sucre. Cela représente une réduction d’émission de 800 000 tonnes de C02 (soit les émissions de 800 000 véhicules).

Sylvie Lépinay

Rédaction : Sylvie Lépinay

pour Nature & Partage.

Laisser un commentaire