Skip to main content

Quelle eau boire pour éviter les polluants ?

Par 25 mars 2021Vivre mieux

Notre organisme est composé à 65 % d’eau, soit environ 45 litres pour un adulte pesant 70 kg. Maintenir une hydratation correcte est vital, il est d’ailleurs recommandé de consommer environ 1,5 L d’eau par jour. L’eau est donc une ressource essentielle dans notre quotidien mais sa qualité suscite quelques interrogations. Eau du robinet, eau en bouteille ou eau filtrée, quelle eau boire ?

L’impact environnemental de l’eau en bouteille

Les Français sont de très gros consommateurs d’eau en bouteille plastique avec 9,3 milliards de litres consommés chaque année.  Pourtant, celle-ci coûte jusqu’à 200 fois plus cher que l’eau du robinet et son impact environnemental est très lourd : chaque bouteille d’eau parcourt en moyenne 300 km en camion. Et seule la moitié des 25 millions de bouteilles en plastique jetées quotidiennement sont recyclées.

De plus, l’eau en bouteille serait jusqu’à deux fois plus contaminée par des particules plastique que celle du robinet. Une étude relayée par The Guardian en mars 2018 a révélé que 93 % des eaux en bouteille vendues dans 9 pays contenaient des micro-plastiques dans des quantités variables. Les matières les plus retrouvées : le polypropylène, le nylon et le polytéréphtalate d’éthylène (PET) dont les risques pour la santé restent encore peu connus.

De plus, attention à la réutilisation de bouteilles en plastique qui favorise l’apparition de bactéries et germes. Lorsque l’on remplit plusieurs fois une bouteille, les bactéries, introduites par les diverses manipulations ou par le fait de boire « au goulot », peuvent s’y développer en toute tranquillité.

L’eau du robinet, plus écologique

Boire de l’eau du robinet, c’est faire un geste écologique qui réduit l’impact des transports et de la fabrication de bouteilles plastiques. D’autant que près de 96 % des consommateurs peuvent boire de l’eau du robinet en toute sécurité, selon les résultats d’une enquête de l’UFC-Que Choisir en 2017.

L’eau du robinet est en effet très contrôlée. C’est une eau potable, c’est-à-dire conforme aux exigences sanitaires (comprenant environ 60 paramètres) définies par décret. Le contrôle de la qualité de l’eau du robinet donne lieu, chaque année, à la réalisation de plus de 18 millions d’analyses. C’est d’ailleurs l’aliment le plus contrôlé en France !

Selon des normes sanitaires, l’eau doit passer par des stations d’épurations avant d’arriver dans nos robinets. Chlorée et en déplacement constant sous pression, l’eau traitée rejette les micro-organismes qui pourraient y proliférer. Le chlore, injecté en quantité adaptée pour la consommation, élimine les bactéries mais laisse un goût peu appréciable.

En savoir plus sur la qualité de l’eau du robinet

Les données sur la qualité de l’eau du robinet sont publiques. Elles sont disponibles : sur le site internet du ministère chargé de la santé www.eaupotable.sante.gouv.fr, en mairie ou avec votre facture d’eau, à laquelle est jointe annuellement une note de synthèse élaborée par l’ARS.

Des traces de contaminants

Si le traitement de l’eau élimine un grand nombre de substances, on y trouve encore des traces de micropolluants dont la nocivité pose question. 4% de Français seraient alimentés par une eau non conforme sur au moins un critère de qualité, essentiellement pour cause de pesticides ou de contamination bactériologique. Selon l’UFC-Que choisir, « les principales zones où l’eau du robinet est contaminée en pesticides correspondent aux zones de cultures intensives ».

L’association Générations futures a d’ailleurs publié un rapport sur la qualité de l’eau du robinet en 2019. Ce rapport met en avant de grandes disparités dans les analyses effectuées, d’un département à l’autre. Ainsi, dans l’Aisne il a été analysé une dizaine de pesticides par prélèvement, alors que dans les Bouches-du-Rhône, ce sont plus de 550 différents pesticides qui ont été recherchés.

Les données montrent que des résidus de pesticides dans l’eau du robinet sont retrouvés dans 35,6% des analyses les recherchant. Et parmi les pesticides identifiés, ceux suspectés d’être des perturbateurs endocriniens sont trouvés dans près de 57% des cas.

D’autres substances peuvent diminuer la qualité ou le goût de l’eau du robinet : plomb, nickel, cuivre, nitrates, etc. Ils sont présents en très faibles quantités dans notre eau, variables selon les régions et départements.

L’eau, à quel prix ?

L’eau du robinet est la plus économique, elle revient à 0,003€ le litre soit à peine 2€ par an pour une consommation de 1,5 litre au quotidien. Les eaux en bouteille reviennent à 0,20€ le litre d’eau de source et 0,40€ le litre d’eau minérale.

L’intérêt de la filtration

Rendu à ce point, le buveur d’eau en chacun de nous peut s’alarmer : faut-il préférer l’eau en bouteilles ? Non, ne serait-ce qu’à cause de son coût environnemental catastrophique !

Plus écologique, l’eau du robinet est propre à la consommation mais présente parfois certaines traces de contamination. Par ailleurs, le chlore utilisé dans le processus de traitement de l’eau peut laisser un goût désagréable. Enfin la concentration de calcaire, aussi appelée dureté, altère la saveur des boissons quand elle est trop élevée. Certaines régions françaises comme le Bassin Parisien, le Nord ou l’Hérault présentent les eaux potables les plus chargées en calcaire.

Filtre à eau sur robinet

La meilleure solution consiste donc à filtrer l’eau du robinet pour la débarrasser de ses polluants résiduels. Les purificateurs d’eau, sur évier ou sur robinet, permettent d’obtenir une eau saine pour un faible encombrement.

Une eau pure et saine chez vous

Grâce à leurs systèmes de filtration performants, ils sont efficaces contre les métaux lourds, le chlore, les bactéries, aluminium, plomb, cuivre… Vous obtiendrez une eau pure et saine, débarrassée des résidus et impuretés qui altèrent son goût.

Boire de une eau filtrée à domicile est résolument bon pour notre corps et pour la planète ; alors dites adieu aux bouteilles en plastique et lancez-vous !

Découvrez la Bottle to Go, la bouteille nomade qui filtre l’eau instantanément. 100 % naturel, son filtre composé de charbon actif à base de coquilles de noix de coco réduit efficacement les substances qui altèrent le goût de l’eau. La conception de la bouteille et la qualité du filtre permettent de filtrer l’eau dès le remplissage de la bouteille !

Sylvie Lépinay

Rédaction : Sylvie Lépinay

pour Nature & Partage.

Laisser un commentaire